Pourquoi l'art devrait-il avoir un but ?




C'est une question philosophique difficile.
Il se pourrait que la réponse à cette question se trouve cachée dans les inconscients personnels et collectifs, ce qui donne sans doute à l'art son caratère irraisonnable.
Bien sûr, je sais ce que m'apporte l'art : une bonne part de ma raison d'être et de bonheur, lorsque je peins et lorsque je partage mon travail.
Je ne cherche pas vraiment à communiquer, mais à partager ma passion. Le bla-bla sémantique se trouve chez moi au second plan.
Je cherche une peinture riche, construite et puissante (pour moi elle ne l'est jamais assez), une peinture qui interpelle et interroge le spectateur, ma toile devient peau où sujet et objet ne font qu'un, une expression corporelle où ma gestuelle m'implique de façon vivante .